Cette approche aide le cerveau à mieux se réguler grâce à sa plasticité naturelle.

 

Appelée neuroplasticité, c'est la capacité du cerveau à former de nouvelles connexions neuronales en réponse à de nouvelles informations ou à de nouvelles stimulations sensorielles.

 

Les stimulations, si elles sont suffisamment répétées dans le temps, permettent une modification à long terme du cerveau.

 

Basée sur ce principe, la technique du Neurofeedback consiste en un apprentissage cérébral répété au cerveau pour qu'il apprenne de lui-même à changer pour mieux fonctionner.

C'est une approche non invasive et sans effet secondaire.

 

Au moyen de capteurs placés sur le crâne, le système analyse l'activité électrique du cerveau en temps réel comme le fait un EEG.

 

Ensuite, avec des stimulis visuels, tactiles et/ou auditifs, le cerveau va renvoyer des informations sur son fonctionnement au système qui va pouvoir adapter la stimulation. C'est cette notion de retour d'information qu'exprime le terme de Neurofeedback.

 

Le cerveau s'adaptant à la stimulation, il se ré-organise et ses capacités d'autoréparation et d'autorégulation agissent.

 

Différents types de système Neurofeedback existent.

 

J'ai fait le choix du système Cygnet. Développé par Bee Medic, entreprise basée en Californie, ce système est le résultat de plus de 20 ans de recherche en Neurofeedback.

 

Aujourd'hui, c'est le Système le plus Performant. Avec différents placements d'électrodes, il permet de cibler les zones du cerveau à soigner.